My Cancer is Rich

Comment rire ~jaune~ avec son cancer du sein : tentative de thérapie par la dérision

30 décembre 2007

ça le fait pas

j'ai beau me chatouiller, j'ai de plus en plus de mal à rire.

Le "ça va" lu chez Stella coïncide avec mes actuelles tourmentations. Sauf qu'on ne me demande même pas si ça va, tellement on est sûr que oui : j'ai "bonne mine" (tout est relatif, mais par rapport aux périodes de chimio, j'ai bonne mine, oui), je fais montre de ma jovialitude coutumière, donc fatalement, oui, ça va.

Mais dans ma tête, aïeaïeaïe c'est l'horreur. Je me demande constamment si une nouvelle tumeur est en train de grossir, je désespère à l'idée de cette montagne de kilos qu'il va falloir faire partir, et je me redemande si une nouvelle tumeur ne serait pas en train de grossir comme ça par hasard puisque les kilos en trop c'est cancérigène. J'ai mal à plein d'endroits et chaque douleur est la marque potentielle d'un nouveau cancer. On vient d'en trouver un à ma tante qui a déjà Alzheimer, c'est pas sympa le cumul des mandats, je trouve, et on en cherche un chez ma mère. Comme quoi le cancer ça pourrait bien être  génétique, sauf que c'est moi la plus jeune qui trace la route, c'est de la génétique ascendante, un nouveau concept. D'ailleurs je me demande si une nouvelle tumeur ne serait pas en train de grossir comme ça par hasard.

Mon médecin n'a pas parlé de rémission, la guérison c'est pour dans 10 ans, la dernière visite c'était de la routine, une parmi encore plein et plein d'autres, enfin bref, je suis toujours dans le monde du cancer et je continuerai à y être encore pas mal d'années. Je serai peut-être en rémission quand j'aurai réussi à passer 5 ans sans récidive, c'est-à-dire si une nouvelle tumeur n'est pas en train de grossir comme ça par hasard.

Tous ces mots-là n'ont l'air de rien, enfin je crois, mais ça représente une montagne pour ma petite tête (dans laquelle j'espère qu'une nouvelle tumeur n'est pas en train de grossir comme ça par hasard). Parfois, le plus souvent même, j'arrive à ne pas me prendre la tête et à profiter de la vie d'une manière raisonnablement insouciante. Mais arriver à être raisonnablement insouciant, c'est un sacré exercice de gym mentale, et ça me fout des crampes. Et puis j'ai jamais aimé jouer au Loto, aux jeux de hasard, et là j'ai l'impression de jouer à la roulette russe à longueur de temps.

Bon ça déprime grave par chez moi, et l'homme de la Pampa n'arrange pas mes affaires. D'ailleurs un mauvais état d'esprit peut faire grossir une tumeur comme ça par hasard, c'est David Servan-Schreiber qui l'a dit (qu'on le pende haut et court, celui-là, il commence à m'énerver !)

Alors dimanche je vais morosifier toute seule dans mon coin (ça va faire grossir la tumeur) et puis lundi je préparerai mon réveillon (là elle va arrêter de grossir), et le soir je me bourrerai la gueule histoire de montrer que c'est pas un cancer ou une tumeur qui grossit comme ça par hasard qui vont m'empêcher de picoler, et je chanterai d'une voix de pocharde sur un karaoké de Michel Sardou, c'est vous dire comment je déprime grave de super grave, limite suicidaire (je dis ça, c'est surtout pour Sardou. Vraiment. Brrrr j'en frissonne.). Et là la tumeur elle va regrossir parce que l'alcool et la clope et le sucre (et Michel Sardou) ça fabrique des cancers, surtout chez les gens déprimés. Tiens je danserai même la tektonik, c'est pas une entorse qui va m'en empêcher (ni même une tumeur qui grossit comme ça par hasard), bien au contraire, c'est super adapté. Après je beuglerai Bonne Annéééééééeeee en buvant du champagne au goulot et en vomissant sur mes copains, et j'en aurai enfin fini avec cette merde d'année 2007.

Je suis pas une winneuse, moi, pis d'abord j'aime pas les battants. La pensée positive c'est pas mon truc habituellement, mais en ce moment ça me donne carrément des boutons. Je suis pas capable de mener le train de vie de Servan-schreiber (qu'il soit maudit jusqu'à la 28ème génération), cet ascète de l'anticancer qui avec son curcuma, ses graines de lin bio, son sport et son yoga, me met devant un constat affligeant : je ne ferai jamais partie de ces gens actifs et positifs capables de faire reculer le mal grâce à leur formidable hygiène de vie et leur mental en béton, je suis condamnée à la récidive.


Eh, heureusement que je suis sous antidépresseur, vous imaginez sans ???

(ça pourrait bien faire grossir encore plus une tumeur comme ça par hasard)


Bon, vous inquiétez pas pour moi, ça va s'arranger, j'avais juste envie de l'écrire.



Posté par AnaCaracol à 00:24 - Punk attitude - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Faut pas écrire la nuit, chère amie, non, il ne faut pas.

    Allez, un acte positif : si tu rechoppes une tumeur, je t'offre l'intégrale... heu, non, un disque de Michel Sardou... Histoire de te motiver !

    Posté par Un collègue, 30 décembre 2007 à 06:51
  • Comme une épée de Damoclés sur la tête, une sensation bizarre que tout n'est pas terminé, que tout peut recommencer... mais aussi une sorte de déprime post chimio, post traitement... un peu normale, il te faut te re-trouver, te re-connaitre, il te faut re-naitre... il te faut du temps. Je t'embrasse et t'envoies tous mes voeux de bonheur, douceur, tendresse pour la nouvelle année.

    Posté par Béatrice, 30 décembre 2007 à 10:34
  • je peux pas

    je t'aime bien ,mais comment veux tu que je vienne te lire avec ce moral dans les chaussettes.Montre nous (ou fais semblant)du positif et tu recevras du positif.
    On s'accroche jeune fille ,t'es là non!
    Amitiés pascal

    Posté par pascal, 30 décembre 2007 à 14:10
  • pfiou

    Je comprends bien ce petit billet. Des jours que je me tate à écrire sur cette foutue hypochondrie! Dans mes iles le monde médicale fait peur, j'ai plus de porte à cath (j'ai peur) et j'ai mal à de nouveaux endroits (j'ai peur). Et toutes ces fêtes de fin d'années ne remontent pas le moral, hein?!!
    Allez, c'est hyper banal le coup de la dépression post traitement. Pff, en plus on est même pas originales! Bon courage et gros bisous!!

    Posté par claire, 30 décembre 2007 à 23:31
  • Je comprends ce que tu ressens... c'est normal, difficile d'apprendre à vivre au jour le jour, en profitant des petits bonheurs, mais tu y arriveras... Tu es assez forte pour ça! et comme toi l'autre écrivaillon je le maudit jusqu'à la 72ème génération... Je t'embrasse et que 2008 soit une année sereine pour toi...

    Posté par dany, 31 décembre 2007 à 01:52
  • Bon allez

    Cher Collègue, ta générosité me bouleverse. Je saurai m'en rappeler. ))
    Béatrice oui cette fameuse épée de Damoclès à la limite je pourrais m'en contenter, le pire c'est que je m'imagine qu'elle est déjà tombée et que je ne m'en rends pas compte... c'est que je suis une grande imaginative doublée d'une angoissée, vois-tu
    Pascal désolée mais je m'autorise un coup de barre de temps en temps, peux pas être au top tout le temps, même en faisant exprès ! enfin c'est bon, la perspective d'une bonne cuite ce soir me remonte le moral !
    Claire, comment dire... bin oui, pareil, quoi ! Mais pour moi c'est pas dans les îles c'est sous le crachin breton c'est vachement plus cool ! ))
    Dany merci pour ton encouragement, je suis contente de voir que mon rejet (ambigü, le rejet, puisque j'ai doublé mes céréales du matin d'une portion de framboises !!!) n'est pas unique.

    Au final, je suppose que c'est une question de stabilisation. Je suis comme une balance à plateau à qui on vient de mettre un gros poids d'1 kg, puis un autre d'1,5 kg de l'autre côté,puis re-1 kg de l'autre côté, quelquefois avec délicatesse, quelquefois avec brusquerie : je n'en finis pas de tanguer. Je ne doute pas que ça va se stabiliser. En attendant je suis toute verte, envie d'vomiiiir ))

    Posté par Anacaracol, 31 décembre 2007 à 10:36
  • Après, y'a quoi?

    Oui le 'après', c'est terrible,les cheveux repoussent, le teint de peau est moins 'terne', on n'a plus l'air 'malade', techniquement on ne l'est plus (ouf!), et pourtant ce n'est pas si facile d'aller bien...

    L'image de la balance à plateaux eest vraiment bien, je la retiens! ^ ^

    ;-*

    Posté par Stella Cadente, 03 janvier 2008 à 17:34

Poster un commentaire